jeu.

16

févr.

2017

Influence des planètes sur notre Destinée

SI L’ASTRONOME LÈVE SON REGARD VERS LES ÉTOILES,  

 C’EST DES ETOILES QUE L’ASTROLOGUE CONTEMPLE L’UNIVERS

 

« Les corps célestes sont la cause de tout ce qui se produit dans ce monde « sublimaire », ils agissent indirectement sur les actions humaines, mais tous les effets qu’ils produisent ne sont pas inévitables ». Saint  Thomas d’Aquin

 

 

Sommes-nous prédestinés ? Les planètes ont-elles une influence sur notre caractère ?

Sommes-nous victimes ou bénéficiaires de notre thème de naissance ?

Que pouvons nous changer, que devons nous accepter ?

Pouvons-nous prévoir ?

Pouvons-nous choisir la meilleure période pour commencer une chose ? Pouvons-nous poser au « ciel » une question ?

 

Nous aborderons ce vaste sujet en 8 chapitres distincts :

 

1)    Que nous dit le langage des astres ?

2)    Sommes-nous influencés par les astres ?

3)    Sommes-nous égaux devant les astres ?

4)    Comment déterminer l’influence des astres ?

5)    Pouvons-nous prévoir par les astres ?

6)    Pouvons-nous répondre à une question précise en observant les astres ?

7)    Pouvons-nous « élire » un meilleur moment par les astres ?

8)    Conclusion

© Josette Bétaillole - 29/11/2008       

 

1) Que nous dit le  langage des astres ?

 

Astrologie est un mot composé de deux racines grecques :

« astron » = astre, constellations et « logos » = langage.

L’astrologie est donc le langage des astres. On a trouvé des zodiaques (zodiaque : dérivé du mot zodiacos) dans toutes les parties du monde et dans les plus anciennes civilisations. Les constellations aidaient à se repérer dans le ciel, en particulier celles qui jalonnent le chemin suivi par les deux luminaires (Soleil/Lune) et l’ensemble des planètes. Les autres constellations connues sont : la Grande Ourse, la Petite Ourse qui sert à repérer l’étoile polaire.

Le grec Ptolémée d’Alexandrie entre 120 et 180  (deuxième siècle de notre ère) avait réparti les étoiles visibles depuis la Grèce, en 48 constellations. Cette carte du ciel figure dans tous les manuels scientifiques de l’Occident jusqu’au XVIIème siècle.

 

A l’origine l’astrologie et l’astronomie étaient parfaitement distinctes mais unies : la plupart des astronomes étaient aussi astrologues et médecins. Mais, lorsque les astronomes ont découvert que la terre était ronde, ils ont rejeté l’astrologie (basée sur une vision géocentrique : la Terre au centre) pour développer les principes de l’astronomie héliocentrique (le Soleil au centre) : en 1669 l’Edit de Colbert interdit l’astrologie.

 

La polémique entre astronomes et astrologues vient en partie du fait qu’ils n’utilisent pas le même zodiaque : l’astronome utilise le zodiaque sidéral (fondé sur les constellations) tandis que l’astrologue utilise le zodiaque tropique (fondé sur les signes et déterminé par les saisons). L’astronomie est une science d’observation physique et mécanique, l’astrologie se sert de bases identiques (tous deux travaillent avec les  « éphémérides) pour interpréter les facteurs célestes grâce à un code, un langage astral établi depuis des millénaires.

Cette raison astronomique explique peut-être pourquoi les anciens étaient meilleurs prévisionnistes que les modernes, ils connaissaient mieux le ciel : au début les astrologues étaient  aussi astronomes puis, tout en se différenciant de l’astronomie, ils ont gardé un intérêt scientifique pour  l’astronomie alors qu’aujourd’hui la plupart des astrologues méconnaissent l’astronomie. L’astrologie a évolué, aujourd’hui elle s’intéresse davantage au caractère et travaille moins sur la valeur énergétique des planètes : l’astrologie n’est plus la science des érudits,  si l’astrologie est juste l’astrologue, lui, se trompe !

 

L’Astrologie est une science de correspondances naturelles basée sur des données astronomiques qui tend à démontrer une corrélation entre les astres et l’homme d’après son ciel de naissance.  Basée sur la similitude entre le macrocosme et le microcosme, l’infiniment grand et l’infiniment petit, sur l’observation  du ciel et le respect de la nature, elle nous a été transmise  par les anciens, qui  ont communiqué par  tradition orale toute une série de correspondances entre les astres et nous (elle était la science des érudits). L’astrologie se place au niveau des sciences humaines.

A la fois science (elle est mère de l’astronomie : étude du cosmos), art  (par sa faculté d’observation, d’analyse et d’intuition) et sagesse (outil d’évolution), elle est un outil complet, performant,  qui, ayant mis sur pied toute une loi de correspondance entre les signes, les planètes, les dieux et les hommes, nous permet de mieux cerner le caractère, le tempérament, la constitution, la résistance physique et psychique. 

Lire la suite 0 commentaires